Financer votre formation

Votre formation INSTIC peut être entièrement gratuite.

Bon à savoir : les formations délivrées par INSTIC délivrent soit une certification reconnue par l’État et inscrite au RNCP, soit une qualification reconnue par une branche professionnelle : ce gage de qualité facilite grandement l’obtention de financements par le Pôle Emploi ou par d’autres organismes.

Vous êtes intéressé(e) par une formation INSTIC ? Découvrez comment la financer.

Les formations INSTIC étant 100% sur mesure, leur tarif est bien sûr adapté à chaque situation : vous pouvez consulter ici les tarifs moyens du diplôme qui vous intéresse et nous vous indiquons ci-dessous de nombreuses pistes de financement, selon votre situation. Besoin d’un conseil personnalisé ? Nos conseillers en financement de la formation vous accompagnent au 04 72 72 01 01.

1. Quelle que soit votre situation actuelle :

Contrat en alternance

Vous former en alternance, c’est signer un contrat de travail qui associe formation pratique en situation de travail et formation théorique dans un organisme de formation. Il vous permet d’acquérir une qualification professionnelle ou de compléter votre formation initiale dans le but de trouver un emploi. Pour l’entreprise, il s’agit de vous former à ses métiers et à ses outils.
Pour vous, ces contrats offrent de nombreux avantages :

  • Vous êtes en alternance : 75% du temps en entreprise et 25% du temps à l’école INSTIC. Vous acquérez donc une véritable expérience professionnelle.
  • Votre entreprise d’accueil paie l’intégralité des frais de formation : la formation est donc gratuite pour vous.
  • Vous êtes salarié de l’entreprise d’accueil : vous percevez donc une rémunération pendant toute votre formation.
  • L’entreprise qui accompagne un·e alternant·e investit sur lui/elle : elle lui paie sa formation et le/la rémunère pendant toute sa durée. Dans la grande majorité des cas, elle embauche donc son alternant·e à la fin de son contrat.

Vous bénéficiez également des avantages classiques des salariés de votre entreprise d’accueil : régime général de la sécurité sociale (AMELI), mutuelle de votre entreprise, tickets restaurants s’ils sont mis en place, remboursement d’une partie de votre carte de transport, congés payés (5 semaines par an), RTT s’ils sont mis en place, prime d’activité selon votre rémunération, congé maternité ou paternité selon les règles en vigueur.
Enfin, en tant que jeune salarié·e, vous pouvez également prétendre à des aides et dispositifs spécifiques :

  • Si vous ne vivez pas chez vos parents : aides au logement de la CAF (APL) + aide Mobili-Jeune (entre 10 et 100 euros par mois supplémentaires pour vous aider à payer votre logement), aide Loca Pass (pour vous aider à payer votre caution),
  • Droits au chômage à la fin de votre contrat d’alternance, si vous n’êtes pas embauché·e ou bien que vous ne souhaitez pas l’être dans cette entreprise.

Chez INSTIC, nous vous accompagnons individuellement pour vous guider parmi les contrats d’apprentissage et de professionnalisation et pour trouver votre entreprise d’alternance !

Premier type de contrat d’alternance : le contrat de professionnalisation

Pour qui ?

  • Jeunes de 16 à 25 ans révolus ;
  • Demandeurs d’emploi de 26 ans et plus inscrits comme tels ;
  • Bénéficiaires du RSA, de l’ASS ou de l’AAH ou personnes sortant d’un contrat unique d’insertion (CUI : aucune condition particulière de type niveau de qualification ou ancienneté du chômage… n’est alors imposée).

Combien de temps ? La durée est comprise entre 6 et 12 mois. Elle peut être portée jusqu’à 24 mois pour :

  • les jeunes de moins de 26 ans qui ne sont titulaires ni du baccalauréat ni d’un diplôme technologique ou professionnel ;
  • les bénéficiaires de minima sociaux (RSA, ASS, AAH) ou les anciens titulaires d’un contrat unique d’insertion ;
  • sous réserve d’un accord collectif, dans certains secteurs professionnels, pour des publics et des qualifications déterminés ;
  • les demandeurs d’emploi, depuis au moins 1 an, de 26 ans et plus ;
  • les jeunes de 16 à 25 ans complétant leur formation initiale.

Pour quelle rémunération ? Vous percevez une rémunération minimale fixée en pourcentage du SMIC, qui varie selon votre âge et niveau de formation initial. Voici la grille de salaire calculée à partir du SMIC mensuel = 1 539.42€.

Votre âge Votre diplôme le plus élevé est inférieur au bac pro Votre diplôme le plus élevé est égal ou supérieur au bac pro
Moins de 21 ans 846.68€ (au moins 55% du SMIC) 1000.63€ (au moins 65% du SMIC)
21 ans à 25 ans révolus 1077.60€ (au moins 70% du SMIC) 1231.54€ (au moins 80% du SMIC)

En savoir +

Deuxième type de contrat d’alternance : le contrat d’apprentissage

Pour qui ? Jeunes de 16 à 29 ans.

Combien de temps ? Le contrat de travail peut-être un CDD, entre 6 mois et 3 ans, ou un CDI.

Pour quelle rémunération ? Vous percevez une rémunération minimale fixée en pourcentage du SMIC, qui varie entre 27 et 100 % du SMIC selon votre âge et votre progression dans le cycle de formation. Bon à savoir : le salaire de l’apprenti est exonéré de charges sociales ce qui signifie que le salaire brut est le même que le salaire net. Depuis le 1er janvier 2019, vous pouvez désormais signer un contrat d’apprentissage jusqu’à 29 ans révolus (à l’aube de vos 30 ans). Voici la grille de salaire apprenti calculée à partir du SMIC mensuel = 1 539.42€ :

Votre âge Durant votre 1e année de formation Durant votre 2e année de formation Durant votre 3e année de formation
De 16 à 17 ans 415.64€ (au moins 27% du SMIC) 600.37€ (au moins 39% du SMIC) 846.68€ (au moins 55% du SMIC)
De 18 à 20 ans 661.95€ (au moins 43% du SMIC) 785.10€ (au moins 51% du SMIC) 1031.41€ (au moins 67% du SMIC)
De 21 à 25 ans Salaire le + élevé entre 53% du Smic, soit 815,89 € et 53% du salaire minimum onventionnel correspondant à l’emploi occupé pendant le contrat d’apprentissage Salaire le + élevé entre 61% du Smic, soit 939,04 € et 61% du salaire minimum conventionnel correspondant à l’emploi occupé pendant le contrat d’apprentissage Salaire le + élevé entre 78% du Smic, soit1 200,74 € et 78% du salaire minimum conventionnel correspondant à l’emploi occupé pendant le contrat d’apprentissage
26 ans et plus 100% du Smic. Salaire le + élevé entre le Smic(1 539,42 €) et le salaire minimum conventionnel correspondant à l’emploi occupé pendant le contrat d’apprentissage 100% du Smic. Salaire le + élevé entre le Smic(1 539,42 €) et le salaire minimum conventionnel correspondant à l’emploi occupé pendant le contrat d’apprentissage 100% du Smic. Salaire le + élevé entre le Smic(1 539,42 €) et le salaire minimum conventionnel correspondant à l’emploi occupé pendant le contrat d’apprentissage

Bon à savoir : en tant qu’apprenti·e, vous pouvez bénéficier aussi d’une aide forfaitaire de 500€ pour vous aider à financer votre permis de conduire.

En savoir +

En + : les aides Action Logement

Vous allez être alternant ? Vous avez entre 16 et 30 ans ? Des aides spécifiques vous sont ouvertes : aide au loyer, dépôt de garantie, aide pour trouver un garant, accompagnement au logement… Découvrez à quelles aides vous avez droit sur le site de Action Logement.

Compte Personnel de Formation (CPF)

Lorsque vous avez travaillé, vous avez cumulé des droits au titre du CPF qui vous ont été automatiquement crédités chaque année et ont été calculés à partir des déclarations de vos employeurs. Vous pouvez utiliser ce budget CPF, quelle que soit votre situation actuelle (salarié, demandeur d’emploi…). Ce budget ne pourra peut-être pas couvrir l’intégralité du coût de votre formation mais il pourra au moins vous aider à l’alléger. Bon à savoir : beaucoup de nos formations sont éligibles à un financement CPF. Vous pouvez désormais mobiliser votre CPF en autonomie grâce au site Mon Compte Formation : consultez notre tutoriel vidéo pour savoir comment consulter votre budget CPF et l’utiliser. Il vous reste des questions ? Contactez notre conseillère Sawsen au 04 72 76 01 37 pour qu’elle vous guide pas à pas.

Financement personnel

Vous financez vous-même votre formation INSTIC ? Pour vous aider dans cette démarche, nous vous proposons l’échéancier suivant (par prélèvement) :

  • 10% du coût de la formation, au plus tard 10 jours avant son démarrage,
  • puis le solde est divisé en un échéancier mensuel, étalé sur toute la durée de votre formation.

Vous êtes en situation de handicap

Vous pouvez peut-être bénéficier d’un financement par l’Agefiph, Association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des handicapés. Rapprochez-vous de votre délégation Agefiph ou de votre Cap Emploi, qui pourront vous conseiller.

2. Vous êtes salarié :

Pro-A, reconversion ou promotion par alternance (anciennement appelée période de professionnalisation)

Ce dispositif, très similaire au contrat de professionnalisation (détaillé ci-dessus), vise à favoriser votre évolution professionnelle et votre maintien dans l’emploi. Il peut se dérouler pendant ou en dehors du temps de travail, et peut intervenir pour abonder le CPF. Pendant votre formation, vous bénéficiez de la protection sociale en matière d’accidents du travail et de maladies professionnelles. Lorsque la formation se déroule pendant le temps de travail, votre rémunération est maintenue. En savoir +

Projet de transition professionnelle (PTP, ex-CIF)

Ce dispositif permet à tout salarié (en CDI ou en cours de CDD) qui souhaite changer de métier ou de profession au cours de sa vie professionnelle de suivre une formation longue. Le PTP prend en charge les coûts pédagogiques ainsi que, si la formation a lieu sur le temps de travail, la rémunération ; il peut également proposer une aide au transport, repas, hébergement. IMPORTANT : sur une demande de PTP, vos droits inscrits au CPF sont mobilisés en priorité. Pour faire une demande de PTP, il vous faut tout d’abord identifier la formation souhaitée : soit une formation inscrite au RNCP, soit l’un de ses blocs de compétences, soit une formation inscrite au répertoire spécifique ; l’organisme de formation retenu vous fera passer un test de positionnement et vous proposera un devis. Vous devrez alors adresser à votre employeur une demande d’autorisation d‘absence et soumettre votre dossier au Fongecif. Votre demande sera étudiée lors d’une commission régionale, qui se réunit une fois par mois. En savoir +

3. Vous êtes salarié en cours de licenciement :

Contrat de Sécurisation Professionnelle (CSP)

Le CSP vous est accessible si vous êtes/étiez salarié d’une entreprise de moins de 1000 personnes ou d’une entreprise en redressement ou liquidation judiciaire sans condition d’effectif. Il peut vous permettre dans certains cas d’obtenir une Allocation de Sécurisation Professionnelle (ASP) et de bénéficier d’un accompagnement renforcé dès la fin de votre contrat de travail. L’objectif est de vous permettre de vous former pour un retour durable à l’emploi. Contactez l’entité qui s’occupe de vous, soit votre cabinet de reclassement, soit Pôle emploi. En savoir +

4. Vous êtes inscrit au Pôle Emploi :

Aide Individuelle à la Formation (AIF)

L’AIF contribue au financement des frais pédagogiques de votre formation. Si vous êtes indemnisé en allocation versée par Pôle Emploi, vous pourrez dans certains cas conserver celle-ci durant toute la durée de votre formation ou bien obtenir à la place une rémunération de formation Pôle emploi. Vous pouvez également obtenir dans certains cas une aide à la mobilité supplémentaire pendant ladite formation. Attention : pour connaître votre éligibilité à des financements Pôle Emploi, il est impératif que vous preniez contact avec votre conseiller Pôle Emploi, qui pourra vous conseiller selon votre situation individuelle. En savoir +

Financements par la région Auvergne Rhône-Alpes

Ces financement sont par exemple l’Action Préparatoire à l’Insertion (API) ou les aides versées par l’Agence de Services et de Paiement (ASP). Contactez votre conseiller Pôle Emploi pour qu’il puisse vous préciser si vous avez accès à ces aides de la Région.

Nouveauté 2020 : la région Auvergne Rhône-Alpes finance désormais prioritairement les formations numériques. Si vous êtes demandeur·euse d’emploi et intéressé·e par nos formations Développeur web et web mobile ou Concepteur développeur d’applications, vous pouvez prétendre à un « financement individuel » par la région. Venez nous rencontrer : suite à votre échange, votre conseiller INSTIC vous remettra un devis correspondant à la formation choisie, que vous devrez ensuite faire parvenir à votre conseiller Pôle Emploi. Ce dernier va alors vous « prescrire » la formation dans un logiciel appelé Prosper : attention, nous vous invitons à anticiper vos démarches car cette prescription doit se faire au plus tard 3 semaines avant le début de la formation. Si votre demande de financement est acceptée, la région prendra en charge 100% de vos frais de formation et peut également, le cas échéant, vous attribuer une rémunération si vous ne bénéficiez pas d’allocations chômage. Pour en savoir plus sur ce financement, contactez notre conseillère Sawsen au 04 72 76 01 37 !