17
Déc

0
alternant dessin industriel INSTIC

Zoom sur l’entreprise #2 : Foc transmissions

Après avoir débuté la série d’articles « Zoom sur l’entreprise » avec l’entreprise Tremco Illbruck qui recrute au sein de l’école INSTIC des alternants en infographie, c’est au tour de la société FOC TRANSMISSIONS de se prêter au jeu de l’interview.
FOC TRANSMISSION embauche actuellement Jonathan GABIN, alternant depuis décembre 2014 en Bac +3 Concepteur modélisateur numérique de produits ou de systèmes mécaniques au sein de l’école INSTIC.

Un peu d’histoire…

logo foc transmissions

Monsieur Louis DREVET, industriel de la région viennoise, a racheté en 1979 la société FOC TRANSMISSIONS (qu’il avait dirigé dans les années 1960). Deux ans plus tard, les ateliers furent implantés aux 17-19 rue du 11 novembre en Isère (adresse actuelle).
La société FOC TRANSMISSIONS a racheté la société MANQUAT en 1997.

Cette compétence globale issue d’une longue expérience de la construction, de la manutention mécanique, de l’engrenage, des réducteurs de vitesse permet aujourd’hui à l’entreprise de développer son savoir-faire en ingénierie, fabrication et maintenance des systèmes de transmission de puissance.
La société FOC TRANSMISSIONS compte 50 employés. Constituée en SAS, l’entreprise a conservé son caractère familial et est détenue actuellement par Bernard et Christian DREVET au travers de la holding ABCD.

INSTIC : Pouvez-vous vous présenter ?
Julien PHILIPPE : J’ai 35ans. Je suis issu d’une formation d’ingénierie mécanique généraliste (St Etienne).
Avant d’intégrer la société FOC TRANSMISSIONS, j’ai travaillé 5 ans chez Renault TRUCKS défense en tant que prestataire d’études, puis j’ai évolué au poste de chef de projet en militarisation de camion.
A la fin de cette expérience, j’ai eu l’opportunité d’intégrer FOC TRANSMISSIONS au poste de responsable bureau d’études, j’ai sous mon aile 4 personnes, mon rôle est d’organiser le travail de l’équipe afin d’assurer les notions fondamentales de notre métier (productivité, coût, délais). Mon service s’occupe des affaires standard et des demandes spécifiques. De plus, nous aidons les chargés d’affaires sur l’aspect technique et financier.

Quelle politique l’entreprise mène-t-elle en faveur de l’alternance ?
Chez nous, l’alternance est souvent au rendez-vous. Nous recrutons 1 à 2 alternants par an à différents postes. L’objectif est d’embaucher le candidat par la suite, nous avons besoin de remplacer nos effectif (cause principale : départ en retraite).

INSTIC-entreprise-alternance-foc-transmissions
Jonathan (alternant au sein de l’école INSTIC) en plein travail


Qu’est-ce qui vous a donné envie de recourir à ce dispositif de l’alternance avec notre école ?
Mon directeur a été démarché par votre centre de formation. Et parfois le hasard fait bien les choses ! Nous étions en recherche active d’un dessinateur et l’alternance a été pour nous une solution .

Comment recrutez-vous les alternants ?
Chez nous, l’alternant est considéré comme un salarié. Nous leur faisons passer un test complet (mise en situation de travail + entretien).

Quel est l’intérêt de l’alternance pour une entreprise ?
L’alternance est pour nous un moyen de recruter un futur collaborateur performant et professionnel.

Le rythme d’alternance proposé par INSTIC est-il adapté à vos besoins ?
Le rythme d’alternance étant de 3 semaines en entreprise /1 semaine en centre de formation, l’alternant est plus souvent en entreprise, mais nous aimerions bien l’avoir à temps plein, car il occupe un poste clé au sein du BE et ses missions durent parfois plusieurs semaines. Il lui arrive de devoir donner ses dossiers en cours à un collègue.

Selon vous, quelles sont les qualités que doivent avoir les alternants ?
Quels conseils pourriez-vous leur donner ?
Pour moi, le savoir-être et la curiosité sont des points essentiels.
J’invite tous les jeunes à apprendre de leurs erreurs et à se remettre en question sans se démotiver. De plus, il faut qu’ils aillent au bout des choses et qu’ils posent des questions. Le but est d’apprendre un métier et de comprendre le fonctionnement de son entreprise (habitudes, process, raisonnement…).

Voir plus de détails sur la formation de Concepteur modélisateur numérique de produits ou de systèmes mécaniques en contrat de professionnalisation.

Sans commentaires

répondre